Qui sont les yézidis ?

Leurs récentes persécutions par Daesh ont propulsé les yézidis au coeur de l’actualité internationale, pourtant, nos connaissances sur leur religion et traditions restent vagues. Religion antique ou mélanges de croyances issues des religions monothéistes : Qui sont les yézidis ?
noriamanias-yezidis-drapeau-iletaitunefoi-wordpress-blog

Yézidisme ou yazidisme ? 

Le yézidisme, qui trouve ses origines en terre de Mésopotamie (dit « le berceau de l’humanité »), s’apparente plutôt à une forme monothéiste (l’une des première historiquement) du mithraïsme iranien antique. Le mithraïsme ayant lui même puisé ses croyances dans les racines des plus anciennes civilisations mésopotamiennes et anatoliennes. Depuis, le yézidisme a absorbé quelques enseignements de diverses religions au fil du temps.
(Un tas de termes à priori peu connus pour l’instant mais nécessaires à l’historique, ne vous inquiétez pas, les choses vont devenir plus claires au fil de l’article 🙂 ).
Un savant soufi mystique du XII ème siècle, Cheikh Adi, a marqué le yézidisme. Il a fait évoluer les pratiques, influencé par le dogme islamique, au point que cela fut renommé ensuite par certains « le yazidisme », c’est pourquoi nous voyons parfois le second terme au lieu du premier.
Le calendrier yézidi a actuellement 6765 ans.

noriamanias-yezidis-iletaitunefoi-population-wordpress-blog
Répartition de la population yézidie

La perle qui contenait l’univers…

La cosmogonie yézidie est plus proche d’une métaphore du Big Bang que des autres religions monothéistes : Xwedê (Dieu) créa une perle blanche, symbole de l’illumination, contenant la substance de l’univers physique. Le monde resta ainsi 40000 ans puis Xwedê brisa la perle et ses éclats formèrent la terre, le ciel et la mer.
Xwedê créa les 7 archanges : Tawûsê Melek (Azrail), proclamé chef des autres. Le deuxième jour, un lundi, ce fut au tour de Dardail, puis les jours suivants arrivèrent Israil, Machael, Anzazil, Chemnail et Nourail. Tous chargés d’apporter terre, eau, air et feu au monde, de créer les animaux et les plantes, puis de préserver la totalité de cette création.
Enfin Xwedê pétrit avec de l’argile le corps d’Adam, souffla sur lui et lui donna une âme.

Le statut capital de Tawûsê Melek, l’ange paon

Surnommé l’ange solaire (Taw=soleil en kurde, Melek = ange ou archange dans les langues sémitiques), le chef des autres anges tient un rôle particulier dans la croyance yézidie. C’est par son intermédiaire que Xwedê administre l’univers, il représente une sorte de réalité tangible du Créateur, disponible à chaque instant pour les créatures. Il dispose de 6 autres anges pour l’aider, chacun étant une émanation du Créateur, ils en sont indissociables.
Les prières, effectuées en direction du soleil appelé Shams (autre visage de l’archange), lui sont adressées. Mithra (divinité du mithraïsme, autre religion antique) était également appelé Shamash (soleil en version assyrienne). La majorité des études tendent à expliquer de ce fait que Mithra ne serait autre que l’ancêtre de Tawûsê Melek. Par ailleurs, Mithra rappelle fortement le Farvahar zoroastrien d’aujourd’hui comme vous le verrez dans les images ci-dessous. Mais je ne m’étale pas sur le zoroastrisme, ou je risque vous perdre dans la confusion des religions antiques ! A l’occasion je pourrais vous en dire plus sur le zoroastrisme, ancienne religion de la Perse antique et fortement présente encore en Iran avant la révolution.
Tawûse Melek est représenté avec des ailes (aspect angélique), sous forme d’un disque solaire (allégorie du soleil) et les yeux sont omniprésents.


On ne devient pas yézidi, on naît yézidi

Bien qu’ils aient deux références : le livre des révélations (description de l’ange solaire) et le livre noir (création du monde et prescriptions religieuses), l’héritage est oral. Les traditions yézidis sont transmises par des chants sacrés, des hymnes et épopées, participants à leur mémoire historique.
La prière ne tient pas un rôle capital. Cependant les yézidis respectent un grand nombre d’interdits, notamment alimentaires, certains pouvant sembler farfelus, comme l’interdiction de manger de la laitue ou de porter des vêtements bleus.
Le pèlerinage tient une place importante dans la croyance : pour les habitants de la région il est obligatoire une fois par an dans la vallée sacrée de Lalesh (actuel kurdistan d’Irak), pour les autres une fois au cours de sa vie. Les yézidis croient en la réincarnation mais seulement pour les « mauvais » esprits. Le mercredi est un jour béni mais ne fait pas l’objet de rassemblements. Les croyants prient le soleil à son lever puis à diverses heures de la journée, les religieux uniquement observent des périodes de jeûnes de 40 jours. Ils pratiquent également la circoncision et accomplissent différents rituels en tant que pèlerins (faire trois fois le tour de la tombe de Sheikh Adi pour que le Saint exauce son voeu, faire un noeud en faisant un voeu puis dénouer un autre noeud pour que le voeu d’un précédent fidèle soit exaucé autour des tombes et piliers du temple). Comme les soufis et alévis, les yézidis ont de nombreux saints et leurs tombeaux, en plus de celui de Cheikh Adi, sont l’objet de pèlerinage.

Ce groupe est organisé en système de castes, 3 castes héréditaires détiennent des fonctions sociales et religieuses distinctes :
– Les Pirs
– Les Cheikhs (Shekh)
Ces deux castes ont pour mission de transmettre et faire pratiquer la religion à la troisième caste, les Mirids (Mouride : dénominatif courant pour qualifier le disciple d’un cheikh. Terme très présent au Sénégal notamment.)
Chaque Mouride a 1 Cheikh et 1 Pir de naissance et non par adhésion spirituelle. Les mariages entre différentes castes sont proscrits. Il y a également des groupes de sous castes (Qawwals, Fakirs, Koçaks).
Au sommet de se trouve le Prince yézidi, le Mîr, chef politique des Yézidis. Juste en-dessous, il y a le Baba Shekh, le « Pape » yézidi.

rtxmumh
Pendant la fête du festival d’été, environ 15 000 personnes
noriamanias-yezidis-iletaitunefoi-mossoul-temple-wordpress-blog
Mossoul, 1932, à gauche un temple yézidi, à droite le minaret de la mosquée Nouri
le-temple-yezidi-de-lalesh-8-1000x667
Baptême de l’enfant entre l’âge de 6 mois et un an avec l’eau de la source blanche du temple.

Pourquoi sont-ils qualifiés de mécréants ou « adorateurs du diable » ? 

La méconnaissance du dogme de cette communauté a provoqué un fantasme diabolique autour du yézidisme. Les yézidis sont fréquemment accusés de prier l’esprit du mal via leur culte adressé à Tawûsê Melek. Dans la tradition yézidie, cet ange paon, le meilleur de tous les anges, aurait refusé de se prosterner devant Adam dans le jardin d’Eden. Si vous avez quelques connaissances sur les autres religions monothéistes, vous reconnaîtrez ici le parallèle fait avec l’équivalent du mal incarné : Satan, Iblis.
Cette hypothèse est invalidée par l’explication yézidie suivante : Dieu aurait informé les anges de ne pas se prosterner devant autre que lui. Cet acte fut une preuve de l’amour excessif de Tawûsê Melek ainsi qu’un test, où il lui a été donné le choix du bien et du mal. En désobéissant, il choisit le bien. De plus, l’existence du diable est incompatible avec les canons de la religion yézidie : la toute-puissance, la prédestination et l’omnipotence divine. La prononciation du mot diable est proscrite car elle remet en cause l’unicité de Dieu :
Dieu est toute-puissance -> aucune force en dehors de lui ne peut exister.
C’est cette vision anti-dualiste qui est à la source de beaucoup d’incompréhensions face à la religion yézidie. L’existence du mal n’est pas niée, mais elle réside seulement dans le coeur des êtres humains.

noriamanias-yezidis-iletaitunefoi-temple-lalesh-serpent-wordpress-blog

Yézidis et musulmans

Lalesh, lieu du pèlerinage, emprunte de nombreux termes à la religion islamique : la source sacrée du temple est la Zam-Zam, l’une des montagnes est nommée Arafat. Cependant les statues de Tawûsê Melek rompent avec l’interdit des idoles en islam de la même manière que le système de castes face à l’égalitarisme de l’islam. Ces sûrement ce lot de similarités groupées à toutes ces différences qui a attiré les foudre des voisins de la communauté yézidie. Au Kurdistan autonome, près de la frontière syrienne, les yézidis n’ont pas immédiatement fuit devant Daesh car jusqu’alors l’entente régnait avec les chefs des tribus arabes voisines. Dans les montagnes sacrées, loin de leurs réputation d’adorateurs du diable, il était coutume de donner un parrain arabe aux nouveaux nés pour maintenir les liens entre les deux communautés. Les mariages étaient cependant fermement interdits et les yézidis ont pratiqué le crime d’honneur (l’un d’eux donnant lieu à des attaques par camion piégé à Mossoul en 2007). Ces différences ajoutées à la non-appartenance des yézidis aux « Gens du Livre » ont eu raison de cette entente et provoqué en partie l’attaque de la communauté par Daesh.

A ce jour, les yézidis ont été l’objet de plus de 70 persécutions, certaines proches de génocides. Leur historique met en évidence quels sont les enjeux des situations géo-politiques pour les groupes minoritaires. C’était leur triste sort devant l’empire ottoman, ça l’est encore aujourd’hui face à Daesh.

Je vous laisse sur ces deux extraits vidéos parlant de la communauté yézidie.


NB : Cet article rassemble modestement toutes les connaissances que j’ai pu extraire de différents articles d’actualités et ouvrages sur la question sans se revendiquer de référence sur la question yézidie. J’ai essayé au maximum d’en faire quelque chose de factuel, si vous y constatez une erreur ou souhaitez y apporter un complément d’information, n’hésitez pas à m’en faire part. La majorité des photos sur ce blog sont prises par mes soins, mais n’ayant pas eu l’occasion de voyager moi même à Lalesh, malheureusement…, les photos de cet article ont été prises sur différents sites que voici ci-dessous ou sur Pinterest, j’ai conservé pour celles qui l’avaient, le crédit photo. http://jonathanpasque.com/photos/a-la-rencontre-du-peuple-yezidi-dirak/
https://www.yezidi-france.fr/index.html

N.

Publicités

4 thoughts on “Qui sont les yézidis ?

  1. « On ne devient pas yézidi, on naît yézidi » ça fait un peu Jedi exclusif 😀

    Je suis une bille dans ce domaine par mes maigres connaissances et j’ai grandement apprécié avoir ce cours accéléré sur la question. Volontiers pour le zoroastrisme et de la même manière s’il vous plaît bien ! 😀

    Il est totalement absurde de penser qu’en exterminant des individus, on extermine leurs idées, croyances, whatever. Des livres « chiites » ont également été brûlés en masse par les mêmes protagonistes chelous. Quand la connerie rencontre un AK-47… J’ai trouvé touchante la coutume de donner un parrain arabe aux enfants yézidis pour maintenir les liens.

    Merci !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire parce que du coup avec cette section je me demandais si je ne me faisais pas plus plaisir perso qu’autre chose … haha
      Avec plaisir pour le zoroastrisme, je prépare ça !

      Tu as tellement raison ! D’autant plus que généralement ça a plutôt l’effet inverse et on le constate souvent : martyrise un peuple pour ses croyances et généralement les « restants » les érigent en martyres et renforcent leurs différences et leur marqueur identitaire.
      Je pensais faire un petit truc sur le chiisme aussi (après avoir vu un tas de bêtises circuler sur instagram…), j’avais fait un dossier sur eux à l’époque à la fac en plus donc ça serait rapide.

      Moi aussi la coutume m’a touchée, ce genre de petites actions isolées dont on entend pas parlé qui maintiennent une parcelle de paix. C’est beau !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s